Rencontre avec Ely Killeuse, ambassadrice du Bodypositive

Rencontre avec Yasmine, alias Ely Killeuse, ambassadrice du Bodypositive et auteure du livre Bodypositive attitude paru chez Marabout en mai 2018 ! Une personnalité pétillante, une énergie débordante, une bienveillance extraordinaire, nous avons eu un coup de coeur pour cette si belle personne. Faites le plein d'inspiration en découvrant son interview, son univers et sa sélection de produits favoris.

 

1 - Bonjour Yasmine ! Tu nous inspires au quotidien, alors présente toi en quelques mots :

Je m’appelle Yasmine, plus connue sous le nom de Ely Killeuse sur les réseaux sociaux. J’ai 31 ans et je vis à Orléans depuis un peu plus d’un an. Je bosse à temps plein dans une banque et à côté, j’ai un blog fourre-tout. Je suis auteure du livre Bodypositive Attitude paru chez Marabout en mai 2018.

 

2 - Tu as écrit le livre "Bodypositive Attitude" : peux-tu nous en dire plus sur ce livre et sur ce qu'est ce que le Bodypositive ? Comment ton regard sur ton corps a-t-il changé ? 

Pour moi le Bodypositive c’est aimer son corps, c’est même s’aimer tout entier pour autre chose que son attrait physique. C’est un mouvement qui regroupe tout le monde, qu’on soit, selon la société, trop petit, trop mince, trop gros, trop grand, ou trop ou pas assez et que cela nous complexe : on peut tous être touchés par le bodypositive.

Personnellement c’est en faisant du sport que mon regard a commencé à changer, par parce que mon corps changeait mais parce que je voyais enfin mon corps comme un atout dans la réalisation de mes envies, en haltérophilie, le fait d’être plus gras est un atout, ça nous permet de soulever plus lourd et de pouvoir chercher de l’énergie dans nos réserves, et en commençant le crossfit, j’ai pris conscience que mon corps tel qu’il est n’est pas un fardeau, il suffit juste de le regarder sous le bon angle.

J’ai également fait un travail d’acceptation de moi, car en aimant Yasmine, la fille qui habite ce corps, ça m’a aidé à aimer le reste, car non je ne suis pas qu’un corps et surtout mon corps ne me définit pas.

 

3 - Tu t'engages de plus en plus au quotidien avec de petites actions, tu nous donnes tes astuces ?  

J’ai commencé à changer ma façon de consommer il y a 2-3 ans en découvrant le livre EAT de Gilles Lartigot. J'ai à, la fin du livre, vidé mes placards de tout plastique ! J'ai donc remplacé mes gamelles en plastique par du verre, ma gourde par une gourde en verre, mes ustensiles en plastique par les même en bois.

Petit à petit j’avance, je fais ma lessive maison, mon shampooing solide moi-même, j’utilise du savon au lieu du gel douche, des brosse a dents à têtes rechargeables au lieu de celle a usage unique. Bref, il y a vraiment pas mal de choses que l’on peut faire facilement au quotidien pour la planète et par la même occasion pour notre porte monnaie.

On croit souvent que consommer mieux c’est plus cher mais c’est faux. Acheter un lot de cotons lavables c’est une économie dans le temps, utiliser une cup menstruelle au lieu des tampons également, même chose avec le pain de savon au lieu des bidons de gel douche, ou encore consommer moins de produits issus des animaux, comme la viande ou le poisson.

 

 

 

4 - Nous savons que tu t'es lancée en octobre dans le défi "zéro shopping", tu nous en dis plus ? 

J’ai découvert ce défi sur le compte instagram @keldéchet, une nana qui s'était lancé ce défi il y 3 ans et j’ai eu envie d’aller plus loin dans ma démarche et de me lancer aussi ce défi pour réduire ma consommation.

J’ai donc fait un tri dans mes placards, et depuis octobre je n’achète plus rien pour moi en termes de vêtements, chaussures, accessoires.

Finalement je le vis plutôt bien, je n’ai pas envie de faire les magasins et quand j’ai eu l’occasion à Noël de recevoir des cadeaux, j’ai cherché des trucs utiles (j’ai peut être abusé lors de mon tri et 2-3 pantalons en plus étaient les bienvenus). Mais une nouvelle fois, je n’ai pas voulu du neuf mais de l’éthique et mes cadeaux de Noël proviennent d’un site de seconde main, comme ça mon impact est à zéro car mes cadeaux n’ont pas généré de besoins en ressources naturelles !

 

5 - Et la beauté dans tout ça ? Comment choisis-tu tes produits ? Quels sont tes produits favoris et ta routine ? 

Je suis très minimaliste à ce niveau-là, je fais attention à la compositions mais je ne suis pas experte alors je fais surtout confiance a des sites comme NUOO. En plus, je connais personnellement l’une des fondatrices (l’avantage d’habiter la même ville) et je sais a quel point NUOO fait attention aux produits proposés et que la composition est toujours clean. Autrement, je me renseigne auprès des blogueuses comme @la_biotista pour choisir mes produits.

Niveau routine, j’utilise un pain de savon pour le corps (j'ai découvert celui de Le Moly à la bourrache ultra doux), un shampoing solide pour les cheveux. Pour le visage j’adore la Brume d'Aloe vera de Make it Beauty et la Crème de Santé d'Absolution, ensuite je mets du mascara, celui de PuroBio, et c’est tout !

Et le soir je me démaquille avec le démaquillant solide de Pachamamaï (une découverte génialissime) et je passe un coup de coton lavable (Kufu ou Les Tendances d'Emma) pour finir de nettoyer mon visage.

Pour le corps j’adore l’huile sèche d'Océopin car je peux m’habiller direct après sans avoir la peau qui colle ! J'intègre aussi dans ma routine une brosse à dents à tête rechargeable Lamazuna et un dentifrice solide, aussi rechargeable, de chez Pachamamaï. 

Voilà vraiment ce que j’utilise quasi quotidiennement.

 

6 - Tu as plein de beaux projets qui se préparent, notamment un voyage au Népal... Raconte-nous !

En octobre, Kelly Bessis une parisienne professeure de boxe que j’ai eu la chance de rencontrer m’appelle pour me parler de son projet avec Planète Enfants et Développement, une mission au Népal pour donner des cours de Boxe aux femmes et aux enfants, récolter des jouets et de l’argent pour financer centres et maternelles sur Katmandou, bref, je dis oui direct !

J’ai toujours eu envie de m’investir dans une associations sans trop savoir par où commencer, et là je rentre dans le vif du sujet avec ce projet magnifique.

Nous partons donc du 24 février au 9 mars là-bas, les valises en soutes pleines de jouets et de produits d’hygiènes, et surtout avec une folle envie d’apporter de la joie et de donner de la visibilité a ceux qui en ont besoin.

C’est pour moi l’occasion de donner un sens plus profond a cette visibilité que j’ai sur les réseaux.

 

7 - Un petit mot pour la fin ? 

Je suis ravie de travailler avec NUOO, d’avoir trouvé une marque avec les mêmes valeurs que moi, qui me soutient dans mes projets et j’ai vraiment hâte que nos projets voient le jour cette année, surprise !

 

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés