Qu’est-ce qu’une liste INCI ? - NUOO

La liste INCI correspond à l’énumération des ingrédients composant un produit cosmétique. Zoom sur cet élément de l’univers de la beauté indispensable à connaître.

Que signifie INCI ?

INCI sont les initiales de “International Nomenclature of Cosmetic Ingredients”. Il s’agit d’une liste exhaustive des ingrédients d’un produit de beauté. Créée en 1973, son inscription sur les emballages de cosmétiques est devenue obligatoire en 1999. Depuis, les produits de beauté doivent impérativement afficher la liste de tous les ingrédients qui les composent.

 

A quoi sert la liste INCI ?

Grâce à la liste INCI, il est possible de connaître l’exacte composition d’un cosmétique. De cette façon, on peut facilement repérer les éléments allergisants et éviter les produits chimiques ou controversés. Cette liste permet également de dissocier cosmétiques bio et conventionnels. La liste INCI suit des règles précises, ce qui la rend parfois difficile à comprendre pour les consommateurs. Afin de nommer les ingrédients, on utilise généralement le latin pour les extraits de plante, et l’anglais pour les noms de molécules et les noms usuels.

 

Comment lire une liste INCI ?

Sur une liste INCI, les ingrédients sont indiqués dans l’ordre décroissant, c’est-à-dire dans l’ordre de concentration inverse. Le premier ingrédient de la liste correspond donc à l’élément le plus présent dans la formule. Notez qu’en raison du secret de fabrication, les concentrations exactes ne figurent pas sur l’emballage. Le premier élément de la liste est très souvent l’eau, qui est généralement le composant majeur des soins de beauté. En outre, il est très fréquent que les cinq ou six premiers ingrédients listés représentent plus de 70% de la composition totale du cosmétique. Sachez qu’en dessous de 1%, les éléments ne sont plus classés par ordre de dosage, mais dans l’ordre choisi par le fabricant. Par convention, on regroupe les éléments parfumés sous la dénomination de parfum, sans ajouter plus de détails. Quant aux colorants, ils sont désignés par un nombre à cinq chiffres.

 

Comment utiliser la liste INCI pour savoir si un produit de beauté est naturel ?

Comme les ingrédients sont listés en allant de la quantité la plus grande à la plus faible, les premiers ingrédients de la liste seront cruciaux pour connaître la qualité d’un soin. Par exemple, si parmi les premiers ingrédients listés, vous apercevez des matières polluantes et synthétiques, ça n’est pas un bon signe. Cela signifie qu’une partie conséquente de la composition du produit utilise des éléments controversés. En plus de la liste INCI, vous pouvez vous fier aux certifications et labels bio qui figurent sur les cosmétiques. Afin de pouvoir reconnaître un produit de beauté naturel d’un produit potentiellement irritant ou toxique, il est nécessaire de connaître quelques ingrédients problématiques.

 

Quels sont les éléments à éviter dans les cosmétiques ?

Pour vous aider à choisir des produits de beauté naturels, nous vous donnons quelques ingrédients qu’il vaut mieux bannir de sa salle de bain. Par exemple, les sulfates sont, en règle générale, à éviter. Ils apparaissent sous les noms de sodium lauryl sulfate, sodium laureth sulfate ou ammonium lauryl sulfate. Ce sont des tensio-actifs, qui stabilisent les formules et permettent de faire mousser les produits. Leur problème est qu’ils sont très irritants, et peuvent donc entraîner des effets néfastes pour la peau. Les parabènes, utilisés comme conservateurs, sont également des éléments peu recommandés, car suspectés d’être des perturbateurs endocriniens. On les retrouve sous les dénominations de Butyl paraben, Propyl paraben, ou encore Ethyl paraben. D’autres agents de conservation sont à éviter, notamment le BHA (l’hydroxyanisole butylé) et le BHT (l’hydroxytoluène butylé). On les retrouve sous les codes E320 et E321. On recommande également de bannir le polyéthylène glycol, connu sous le nom de PEG. Il s’agit d’un épaississant utilisé notamment dans les produits hygiéniques et les crèmes hydratantes. On le soupçonne d’être à l’origine d’allergies cutanées. Même chose pour le PPG, le propylène glycol, qui peut devenir toxique à haute dose. Les soins contenant des phtalates, comme le Dibutyl phtalate et le Diethyl phtalate, sont aussi à écarter. On les trouve notamment dans les parfums, les produits capillaires et les vernis à ongles. Considérés comme des perturbateurs endocriniens, ils sont susceptibles de provoquer une puberté précoce chez les jeunes filles. Enfin, les silicones sont peu recommandés. Terminant en -icone ou -iloxane, ils sont une grosse source de pollution en raison de leur très longue biodégradabilité. Et en plus d’être une menace pour la nature, ils bouchent les pores de l’épiderme et l’empêchent de respirer. En le bannissant de vos produits cosmétiques, vous faites d’une pierre deux coups : vous préservez l’environnement, ainsi que votre peau.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés