Les certifications des cosmétiques bio

A l’heure de partir à la recherche de cosmétiques bio, connaître les différents labels et certifications qui contrôlent la teneur en ingrédients naturels des produits permet de faire les bons choix. Zoom sur les différentes certifications bio du marché de la beauté français et sur les critères pris en compte.

Qu’est-ce qu’une certification, et comment l'obtenir ?

Les certifications servent à garantir aux consommateurs qu’un produit répond bien à certaines exigences et à un cahier des charges. Grâce à ce référentiel pour les cosmétiques, on peut connaître la nature de la composition d’un cosmétique sans avoir à analyser sa liste d’ingrédients, aussi appelée liste INCI. Pour une marque, c'est un moyen de démontrer son engagement écologique et en faveur de la santé, et pour le consommateur, cela permet d'accéder facilement à des produits plus respectueux de la planète et de la peau.

Les certifications sont délivrées par des organismes indépendants étant obligatoirement encadrés par la loi. Pour avoir le droit de certifier des soins, il est nécessaire que l’organisme certificateur soit officiellement reconnu au sein du pays.

Les labels bio jouent un peu le même rôle que les certifications, car ils garantissent des caractéristiques d’un produit. Néanmoins, les labels ne vérifient pas eux-mêmes le respect de ces caractéristiques : ce sont les organismes certificateurs, sous forme d’entreprises ou d’associations, qui s’en chargent. Ainsi, ceci évite que les labels soient à la fois juge et partie.

Composition cosmétique bio

Quelles sont les différentes certifications pour les produits cosmétiques ?

Si les certifications et les labels ont vocation à faciliter la tâche des consommateurs et à garantir la composition des produits, ils sont désormais si nombreux sur le marché des cosmétiques que l'on peut avoir tendance à s'y perdre. Voici donc quelques exemples de certifications ainsi que leurs caractéristiques, pour vous aider à y voir plus clair.

La certification COSMOS d’Ecocert

Le groupe Ecocert a mis en place la certification COSMOS, qui permet de garantir la nature biologique ou naturelle d’un cosmétique.

Pour l’obtenir, il est nécessaire qu’un produit passe par plusieurs vérifications concernant son processus de fabrication. Ecocert s’assure notamment des procédés de production, qui doivent être respectueux de l’environnement et de la santé humaine, de l’utilisation responsable de ressources (eau, énergie, matières premières, etc.), de l’absence d’ingrédients pétrochimiques et d’OGM, ainsi que de la mise en place de packagings recyclables.

Ecocert, créé en 1991, est un organisme de certification spécialisé dans l’agriculture biologique. Son but est de donner accès à plus de transparence concernant la teneur d’ingrédients naturels et biologiques d’un produit.

Huile végétale bio - certification cosmos d

La certification biologique de Certisys

L’organisme de contrôle Certisys peut faire bénéficier d’une certification qui permet à des produits de beauté d’utiliser l’appellation “issu de l’agriculture biologique”. Il officie depuis une quarantaine d'années et est établi en Belgique, mais il a la possibilité de certifier des produits qui seront vendus à travers le monde, en fonction des critères nationaux pour l'obtention des labels biologiques.

Pour certifier un cosmétique, les équipes de Certisys passent systématiquement par 5 étapes. Tout d’abord, l’organisme collecte des informations sur le soin. Puis il vérifie la mise en place de pratiques d’agriculture biologique. Ensuite, l’engagement de la marque est évalué. Enfin, Certisys réalise une batterie de contrôles qui assure la conformité avec la réglementation. La dernière étape consiste en l’obtention de la certification Certisys.

Un produit certifié par Certisys a l’autorisation d’être commercialisé au sein de la filière biologique.

L'organisme certificateur Qualité-France

Cette certification est octroyée par le Bureau Veritas, une société de services de certification et d’évaluation de qualité.

Qualité-France accorde en réalité deux certifications distinctes selon les situations. La première concerne les cosmétiques biologiques : le taux minimum d’ingrédients issus de l’agriculture biologique doit être de 10%. La seconde vise les cosmétiques écologiques, qui doivent avoir au moins 5% d’ingrédients bio.

Dans les deux cas, pour être certifié par Qualité-France, il est nécessaire que le produit fini soit constitué d’au moins 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle.

Cosmétiques biologiques et écologiques - Certification Qualité-France

Le logo de certification bio Soil

La Soil association est une organisation basée au Royaume-Uni qui possède son propre organisme de certification. Il s'agit de l'un des organismes pionniers dans le domaine, qui a été fondé dans les années 1940 et qui fait aujourd'hui partie du projet européen Cosmos.

La Soil association délivre des certifications de deux types. La première est une certification “produit bio”, qui assure au consommateur que le produit contient au moins 95% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique. Il s’agit de la certification la plus exigeante de la Soil association.

La seconde est une certification permettant d’indiquer qu’un produit comporte X% d’ingrédients bio, X étant le pourcentage d’éléments bio qu’on trouve dans le soin. Pour prétendre à cette certification, un cosmétique doit contenir un minimum de 70% d’ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Existe-t-il des certifications pour le commerce équitable dans la cosmétique ?

Si vous cherchez à entamer une consommation plus responsable, vous êtes peut-être également sensible aux conditions dans lesquelles sont fabriqués vos soins et votre maquillage. Comme dans le domaine alimentaire, il est possible d'acheter des produits issus du commerce équitable lorsqu'il s'agit d'hygiène, de soin et de beauté.

Pour cela, l'un des labels les plus reconnus est sans doute Fair For Life, attribué notamment par l'organisme indépendant Ecocert. Il prend en considération de nombreux critères qui permettent de garantir que la culture des matières premières et la production des cosmétiques se font dans le respect de l'Homme et de l'environnement. Cela passe par des prix d'achat plus équitables, avec un minimum garanti, des conditions de travail plus dignes ainsi qu'un encouragement pour la transition vers l'agriculture biologique et une meilleure protection de l'environnement.

Savon issu du commerce équitable Fair For Life

Et les labels bio, dans tout ça ?

En plus des certifications, les labels bio aident à repérer les cosmétiques bio et naturels. Parmi les labels les plus renommés, nous pouvons citer Cosmébio, BDIH ou encore Cosmos Organic. Mais dans les faits, que garantissent ces labels ? Ils vous permettent en fait de savoir que vous avez affaire à un produit :

  • contenant au moins 95 % d'ingrédients d'origine naturelle (10 % minimum en excluant l'eau du calcul) ;
  • dont au moins 95 % des ingrédients végétaux (extraits de plantes, huiles essentielles, etc.) sont issus de l'agriculture biologique ;
  • qui est exempt de composés nocifs et de perturbateurs endocriniens tels que les phtalates, le silicone, les huiles minérales, etc.


Comme tous les autres cosmétiques produits en Union européenne, les cosmétiques bio excluent bien sûr les tests sur les animaux.

Labels bio pour les cosmétiques naturels

Voilà, vous savez maintenant comment faire la différence entre les cosmétiques bio et les cosmétiques conventionnels ! Vous avez donc toutes les cartes en main pour choisir les soins de la peau et les produits beauté qui préservent au mieux le bien-être de la planète et votre santé. Et pour aller plus loin, n'hésitez pas à vous tourner vers le zéro-déchet : moins d'emballages, c'est moins de pollution, et cela représente aussi de véritables économies.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés