Un cosmétique bio : qu'est-ce que c'est ?

Les cosmétiques bio ont plus que jamais la côte auprès des consommateurs, et vous avez peut-être vous-même adopté une consommation plus responsable en choisissant des produits certifiés biologiques.

 

Mais concrètement, c'est quoi la cosmétique bio ? Et pourquoi remplacer les cosmétiques classiques de votre salle de bains par des produits conçus à partir d'ingrédients issus de l'agriculture biologique ? On vous dit tout, pour que vous ayez les clés en main pour réduire votre impact sur la planète et prendre soin de votre santé !

Argile verte naturelle en poudre ou liquide

Définition d'un produit cosmétique bio

Il n'existe malheureusement pas de définition unique et universelle sur ce que signifie la cosmétique bio, car le cahier des charges peut varier en fonction du label certificateur. Le label est d'ailleurs l'un des premiers éléments qui permettent de distinguer la cosmétique bio de la cosmétique conventionnelle : un produit ne peut être défini comme biologique que si un organisme reconnu l'a certifié comme tel. Toutefois, plusieurs critères généraux s'appliquent à tous les cosmétiques bio, notamment en ce qui concerne leur composition.

Des ingrédients naturels majoritaires

L'un des premiers critères pour qu'un produit cosmétique soit considéré comme biologique tient à sa composition en ingrédients naturels ou d'origine naturelle. La teneur minimale est établie à 95 %. Dans les cosmétiques bio, on retrouve donc des huiles végétales, des huiles essentielles, des extraits de plante, etc.

 

Mais ce n'est pas tout : il faut que la majorité des ingrédients végétaux soient issus de l'agriculture biologique. Le pourcentage minimal varie d'un label à l'autre, mais le plus souvent, il est également de 95 %. Au total, le produit fini doit comporte au moins 10 % d'ingrédients bio.

feuille tropicale avec un pot de crème naturelle

Des composants dangereux interdits

La plus grande partie des ingrédients d'un produit cosmétique sont donc naturels, mais qu'en est-il des 5 % restants ? Les marques sont en effet libre d'ajouter une petite portion d'ingrédients synthétiques à leur formule, mais là aussi, il existe des restrictions. Les labels de certification bio établissent une liste de produits non autorisés, parmi lesquels on trouve le parabène, les parfums de synthèse, les conservateurs chimiques, les huiles minérales, etc. De manière plus globale, tout composant chimique néfaste est interdit dans un produit cosmétique bio, ce qui n'est pas forcément le cas en cosmétique traditionnelle.

Le respect des animaux

Un autre élément important dans la certification bio des cosmétiques est le respect de la faune, et ce pour deux raisons :

  • Seules les substances animales fabriquées naturellement et ne nuisant pas au bien-être animal peuvent être intégrées à une formule biologique. Il peut par exemple s'agir de miel, mais pas de collagène issu de viande porcine ou de carmin issu de cochenilles.
  • Aucun test ne peut être réalisé sur les animaux. Mais il faut savoir que la réglementation, au moins dans l'Union Européenne, interdit cette pratique, quel que soit le type de cosmétique.

Les avantages d'un soin cosmétique naturel et bio

Maintenant que vous savez que ce que signifie la cosmétique bio, vous avez sans doute un aperçu de ses avantages pour vous et pour la planète ! Voyons en détail tous les bénéfices que vous pourriez tirer d'un passage au 100 % bio.

Une santé préservée

Composé d'ingrédients naturels et ne contenant pas de composant chimique nocif, un produit cosmétique bio est sans conteste plus sain qu'un produit conventionnel. En effet, des études ont pu montrer à quel point certains ingrédients synthétiques pouvaient se révéler dangereux pour les consommateurs : dysfonctionnement du système endocrinien, allergies, risque accru de cancers, mise à mal de l'organisme, etc.

 

Avec les cosmétiques bio, aucun risque à ce sujet, d'autant qu'une culture biologique limite drastiquement l'utilisation de pesticides et d'herbicides nocifs, que l'on retrouve parfois dans les produits conventionnels.

produits bio et sains

Une démarche écologique

Faire le choix de cosmétiques biologiques est aussi un acte citoyen. C'est effectivement une manière de favoriser la culture de produits naturels, au détriment de produits synthétiques, dont les techniques de fabrication polluent. Et cela est vrai de l'extraction des matières premières jusqu'à la fin de vie des produits cosmétiques, car ils libèrent des particules néfastes dans les eaux usées, dans la mer, etc.

 

Pas convaincu·e ? Et bien, sachez que de nombreux produits issus de la cosmétique conventionnelle contiennent de la paraffine, qui est un dérivé du pétrole, et qui n'a donc rien de sain ni d'écologique.

 

Opter pour le bio, c'est aussi aider à la préservation des espèces, dont certaines sont exploitées, voire tuées, pour produire des ingrédients pour la cosmétique conventionnelle.

Une efficacité prouvée

Les ingrédients synthétiques ont bien des défauts, dont celui d'obstruer la peau ou encore d'engendrer des irritations. Avec des produits naturels et bio, ce problème n'est plus d'actualité : les ingrédients d'origine naturelle sont sains et disposent d'une multitude de vertus pour la peau, les cheveux, les ongles, etc. Ils contiennent tous naturellement des molécules bienfaitrices (pour hydrater, nourrir, apaiser, etc.), là où beaucoup d'ingrédients synthétiques ne servent qu'à faire mousser le produit, à le conserver, etc., sans apporter de réel bénéfice.

Les labels pour reconnaître les cosmétiques bio

Même lorsque l'on sait ce que signifie la cosmétique bio, il n'est pas toujours facile de s'y retrouver au moment de faire ses achats. Heureusement, vous pouvez vous fier à certains organismes de certification, qui proposent des labels biologiques fiables et reconnus.

 

Le référentiel Cosmos Organic est sans doute le plus répandu et le plus connu. Il s'agit d'un cahier des charges européen, réunissant plusieurs associations, dont les organismes français Cosmébio et Ecocert.

 

Le label Cosmébio certifie notamment que le produit contient au moins 95 % d'ingrédients naturels, que 95 % des ingrédients végétaux sont bio et que 20 % au moins de tous les ingrédients sont bio. Mais les exigences vont bien plus loin, avec une liste de catégories d'ingrédients autorisés, des ingrédients interdits, des normes en matière de fabrication et d'emballages, etc. Quant à Ecocert, Bureau Veritas et Cosmecert, il ne s'agit pas de labels à proprement dit. Ce sont en effet des organismes de certification indépendants, qui vérifient le respect du cahier des charges pour accorder ou non le label Cosmébio.

 

En complément, on peut également citer le label Nature et Progrès, ayant un objectif de prise en compte plus globale des problématiques sociales et environnementales, avec des critères particulièrement exigeants.

savon biologique et certifié cosmébio

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés