Les huiles comédogènes : ne vous faites plus avoir !

Vous constatez qu'après l'application de certains huiles végétales sur votre peau, les points noirs ont tendance à faire leur apparition ? C'est peut-être parce que les composants de l'huile ne sont pas adaptés à votre type de peau ou à l'endroit où vous l'appliquez, ou que la qualité de l'huile laisse à désirer.


Mais cela peut aussi être dû à la comédogénité de l'huile. Vous vous demandez à quoi cela correspond et comment différencier une huile comédogène d'une huile non-comédogène ? Aucun problème, nous allons vous aider à y voir plus clair, pour que vous puissiez choisir vos huiles végétales en fonction des besoins et des problématiques de votre peau !

Qu'est-ce qu'une huile comédogène ?

Pour bien saisir les problèmes liés aux huiles comédogènes, il faut déjà prendre le temps de bien comprendre de quoi il s'agit et quel est le processus en jeu. Vous allez voir, c'est en fait assez simple !

huile de coco brut

La définition d'une huile comédogène

Avant toute chose, petit point étymologique ! Le mot comédogène associe les termes "comédons" et "gène". Les comédons correspondent à une accumulation de sébum, qui bouche les pores de la peau. Quant au mot grec "gène", on pourrait le traduire comme "qui provoque". Une huile comédogène est donc un produit qui va avoir tendance à obstruer les pores.

Les risques à utiliser une huile végétale comédogène

Une huile dite comédogène n'est pas forcément dangereuse en soi. Le problème est qu'elle va accélérer l'apparition d'imperfections, sous la forme de comédons, communément appelés points noirs. Et bien sûr, cela n'est pas très esthétique et on aimerait toutes pouvoir s'en débarrasser !


Dans certains cas, ces comédons peuvent se transformer au fil du temps en boutons d'acné, voire en micro-kystes (comédons "fermés" contrairement aux points noirs qui sont "ouverts", c'est-à-dire en contact avec l'air). On a alors la sensation d'avoir la peau du visage disgracieuse, et il devient plus difficile d'éliminer ces boutons.

Pourquoi une huile est comédogène ?

Vous l'aurez compris, certaines huiles végétales ont donc tendance à obstruer les pores, favorisant l'apparition de boutons. Mais pourquoi ce phénomène se produit-il ?


Il faut savoir que certaines huiles sont naturellement comédogènes, parce qu'elles sont épaisses et qu'elles sont peu pénétrantes, notamment à cause de leur teneur en acide oléique.


Il se peut aussi qu'une huile ait une fragilité face au contact avec l'air ou lorsqu'il fait trop chaud. Elle va alors s'oxyder ou s'altérer d'une façon ou d'une autre, la rendant comédogène. C'est pourquoi il est recommandé de conserver certaines huiles végétales au réfrigérateur, au moins dans un endroit frais à l'abri de la lumière (ex : huile de chanvre, huile d'onagre, huile de bourrache, huile de noisette, etc., qui ont une sensibilité à l'oxydation).


L'indice de comédogénicité est aussi influencé par la qualité de l'huile. C'est pourquoi on recommande de privilégier des huiles issues d'une première extraction à froid et composées uniquement d'ingrédients naturels.


Enfin, la quantité d'huile appliquée sur la peau peut créer plus ou moins de boutons. Cela est surtout vrai sur le visage, où la peau est plus fine. N'utilisez que quelques gouttes et massez du bout des doigts pour une bonne pénétration et ainsi dire adieu aux comédons !

huile végétale de ricin

Comment savoir si une huile est comédogène ?

Vous voulez pouvoir choisir une huile en fonction de sa potentielle comédogénicité ? On vous explique tout sur l'indice comédogène, avec en prime quelques indications sur la comédogénicité des huiles végétales les plus régulièrement utilisées pour les soins beauté.

L'indice de comédogénicité d'une huile végétale

Pour vous guider dans le choix de vos huiles végétales pour la peau, sachez qu'il existe une échelle de comédogénicité, allant de 0 à 5 :


  • un indice comédogène de 0 signifie que l'huile n'est absolument pas comédogène ;
  • un score de 1 ou 2 qualifie les huiles peu comédogènes ;
  • un indice de 3 ou 4 est synonyme d'huile comédogène ;
  • une huile avec un indice de 5 est très comédogène (cela est très rare et concerne principalement l'huile de germe de blé).

La liste des principales huiles comédogènes et non-comédogènes

Si cet indice se révèle très utile, il n'est pas toujours mentionné dans la description des produits que vous achetez régulièrement ou que vous aimeriez utiliser pour le soin de votre peau. Voici donc les indices des huiles végétales que l'on retrouve le plus souvent pour confectionner des soins hydratants, nourrissants, purifiants, circulatoires, etc. :


  • l'huile d'argan est une huile non-comédogène, comme l'huile de baobab, l'huile de chanvre, l'huile de jojoba, l'huile de cameline ou l'huile de noisette ;
  • les produits tels que l'huile de nigelle, l'huile d'argousier, l'huile de neem, l'huile de pépins de raisin, l'huile d'amande douce, l'huile d'abricot, l'huile de calendula, l'huile de ricin ou encore l'huile de sésame ont un faible indice de comédogénécité ;
  • l'huile de coco est comédogène, tout comme l'huile de coton, l'huile de lin, l'huile de noyaux de pêche, l'huile de rose musquée, etc., et l'huile de germe de blé est la plus comédogène (ce qui n'enlève rien à ses propriétés nourissantes, protectrices et anti-âge).

Faut-il éviter à tout prix les huiles comédogènes sur le visage et le corps ?

Au vu des problèmes de peau que peuvent causer les huiles comédogènes, vous vous demandez peut-être s'il faut les bannir totalement de votre salle de bain. Tout dépend de votre type de peau, surtout au niveau du visage. Pas d'inquiétude, voici quelques conseils pour savoir quelle huile privilégier ! Et si vous avez besoin de plus détails, consultez notre guide sur les huiles végétales !

Quelle huile végétale visage utiliser pour une peau acnéique ?

Les huiles végétales comédogènes sont à proscrire si vous avez une peau à tendance acnéique, mixte ou sujette à l'apparition d'imperfections. En effet, elles ne vont qu'accroître la production de sébum et empêcher la peau de respirer.


Toutefois, il ne faut pas pour autant se priver des bienfaits des huiles végétales ! Celles qui ont un indice de 0 ou 1 pourront tout à fait convenir, et même vous aider à régler vos problèmes de peau. L'huile de figue de barbarie est connue pour redonner de la tonicité à la peau, l'huile de carthame apaise les rougeurs et lutte contre le vieillissement, l'huile de son de riz aide à lutter contre les cernes, l'huile de babassu a des propriétés anti-âge, l'huile de grenade prend soin des peaux fragiles, etc.


Il faut par ailleurs savoir que tout est aussi question de proportion. Ainsi, si vous pensez avoir trouvé un mélange d'huiles qui semblerait parfaitement répondre à vos problématiques, ne lui tournez pas le dos au prétexte qu'il se compose en partie d'une huile comédogène ! Si elle n'est présente qu'en petite quantité, il se peut qu'elle n'ait aucun impact sur la formation de points noirs.


Et n'hésitez pas à prêter attention aux réactions de votre peau et à faire des tests : si vous constatez qu'une huile végétale favorise l'apparition des comédons, changez-en, tout simplement !

femme avec une belle peau

Quelles sont les vertus des huiles comédogènes pour les peaux sèches ?

Si vous avez la peau plutôt sèche, les huiles végétales qualifiées de comédogènes pourraient devenir vos meilleures alliées. Pourquoi ? Car elles ont une forte teneur en acide oléique, qui nourrit la peau et permet de reconstruire son film hydrolipidique. Ce dernier a pour fonction de protéger la peau face aux agressions extérieures et à rester souple et hydratée.


Pensez par exemple à l'huile de carotte qui donne bonne mine et prolonge le bronzage, à l'huile d'olive antioxydante et adaptée aux peaux sensibles, à l'huile de coco qui nourrit la peau comme les cheveux, etc.


Et ce n'est pas parce que vous avez la peau sèche que vous ne pouvez pas profiter des vertus d'une huile non-comédogène ! L'huile d'avocat, l'huile de macadamia ou encore l'huile de tournesol, ayant un faible indice, se révèlent entre autres nourissantes et hydratantes et pénètrent rapidement la peau. Idéal pour prendre soin de soi, sans la désagréable sensation d'une huile trop grasse qui laisse un film sur la peau !

Quid des huiles comédogènes appliquées sur le corps ?

La peau du visage est plus sensible que celle de notre corps et produit plus de sébum, et c'est pourquoi les huiles végétales avec un indice comédogène élevé peuvent avoir un tel effet. En revanche, le problème ne se pose généralement pas lorsque l'on applique des huiles sur les jambes, les bras, les fesses, les hanches, etc.


Il est donc moins important de se préoccuper de la comédogénicité d'un produit pour le corps. Toutefois, cela ne vous empêche pas de vérifier que les huiles que vous appliquez ne créent pas d'allergies ou d'imperfections sur les différentes parties de votre corps.

L'huile végétale est-elle le seul type de produit comédogène ?

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la comédogénicité et sur la façon de choisir vos huiles végétales, il faut aussi que vous sachiez bien sélectionner vos autres produits cosmétiques pour éviter les comédons. En effet, les huiles ne sont pas les seules à pouvoir éventuellement boucher les pores de votre peau.


On sait notamment que le beurre de coco ou le beurre de cacao ont tendance à créer un film qui peut empêcher la bonne respiration de la peau. Et il en va de même avec de nombreux ingrédients synthétiques, utilisés pour colorer, parfumer ou favoriser l'émulsion de certains soins. Soyez donc attentive à la liste d'ingrédients de vos produits, en privilégiant toujours les produits les plus naturels possible et les mieux adaptés à votre type de peau.


En revanche, aucun risque avec la cire d'abeille, le beurre de karité et le gel d'aloe vera ! Leurs vertus nourrissantes et hydratantes conviendront à la plupart des types de peaux, même les plus grasses.

Comment soigner sa peau après l'application d'un produit trop comédogène ?

Vous avez testé une nouvelle huile végétale qui a fait apparaître des comédons ? Vous venez de vous rendre compte que vous utilisez depuis longtemps une huile qui se révèle en fait trop comédogène pour votre peau ? Ne vous inquiétez pas, il suffit de quelques gestes simples pour se débarrasser des points noirs qui sont apparus :


  • Dans un premier temps : changez d'huile bien sûr ! Et vérifiez la composition de vos autres soins cosmétiques.
  • Réalisez un gommage par semaine (ou un peeling), de sorte à éliminer les impuretés qui se sont accumulées dans les pores de votre peau.
  • Ouvrez les pores de la peau en réalisant un bain de vapeur, pour pouvoir ensuite la nettoyer en profondeur.
  • Utilisez des soins adaptés contre les points noirs ou confectionnez vos recettes maison (à base d'argile, de miel, de blanc d'œuf, etc.).
  • Évitez de percer vous-même les points noirs, au risque qu'ils s'infectent ou que des cicatrices se forment.

Nous vous conseillons l'un des gommages suivants si vous avez utilisé une huile trop comédogène :

Vous voilà maintenant parée pour choisir les meilleures huiles végétales en fonction de votre peau et de la partie du corps sur laquelle elle sera appliquée ! À vous une peau propre, qui respire et qui rayonne en toutes circonstances !


Posez-nous vos questions dans les commentaires :)



Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés